Regards croisés sur le service éducatif aux Archives Départementales de l’Allier et de la Loire

Après la Grande Collecte qui nous a permis de mettre en lumière les différentes politiques de valorisation des archives privées de la Grande Guerre, aux Archives départementales de l’Allier et de la Loire, nous abordons un autre aspect de l’exploitation des archives. La valorisation est toujours au centre de cette chronique, mais cette fois-ci nous avons décidé de nous tourner vers les services éducatifs et donc la valorisation des fonds au profit des élèves.

Historique des services éducatifs dans les archives

« Il a pour objet de mettre les élèves des différents ordres d’enseignement en contact direct avec les documents d’histoire, au moyen de visites commentées du musée de l’Histoire de France […] : son personnel, placé sous la direction d’un archiviste aux Archives nationales, est composé uniquement de membres de l’enseignement mis à ma disposition.» Ainsi sont les mots de Charles Braibant en 1950 lors de la création du premier service éducatif aux Archives nationales.

C’est donc en 1950 que débute la politique éducative aux Archives de France avec la création d’un service éducatif. Cette politique se diffuse alors sur tout le territoire à partir de la circulaire du 5 novembre 1951 (http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/static/692). Ainsi un an après cette circulaire, le premier service éducatif d’Archives départementales ouvre ses portes dans le Puy-de-Dôme. Son succès est immédiat et va entraîner la création d’autres services de ce type en Archives départementales. Aujourd’hui, 89% des Archives départementales en sont dotées et proposent des animations pédagogiques.
A l’origine, les services éducatifs étaient ouverts au secondaire. Peu à peu ils se sont également tournés vers l’enseignement primaire dans les années 1970. A partir des années 1980, ils se développent également dans les Archives communales comme à Marseille en 1986.
Le service éducatif des Archives a pour vocation de mettre les élèves face à des documents originaux, de leur permettre de découvrir les archives comme sources de l’Histoire apprise en classe avec une mise en lumière particulière sur l’histoire locale. Pour mener à bien cette mission, il existe plusieurs activités à imaginer et à mettre en place : les visites d’archives, les expositions avec des dossiers pédagogiques, les publications en ligne, les projets d’établissements scolaires, les publications pédagogiques.

Le service éducatif aux Archives départemental de l’Allier et de la Loire

Présentation des services éducatifs

Figure 1 : Archives départementales de la Loire, photographie par Olivier  Rigot, atelier sur l’histoire de l’écriture le 4 avril 2014.

Figure 1 : Archives départementales de la Loire, photographie par Olivier
Rigot, atelier sur l’histoire de l’écriture le 4 avril 2014.

Aux Archives départementales de la Loire, le service éducatif est composé de différents agents : Sophie LEGENTIL est la responsable et coordinatrice de ce service, Alain MICHALEC est le professeur relais de l’Education Nationale, Marie-France MARCUZZI réalise la conception des ateliers et les anime devant les classes. Enfin Alain PITIOT, qui travaille en binôme avec Marie France MARCUZZI, anime notamment la visite des « coulisses des archives » auprès des scolaires lorsque pour des raisons de commodité ou de sécurité il est nécessaire de travailler en demi-groupe. Il est également chargé de tenir la comptabilité du nombre de d’élèves, de classes et de prendre rendez-vous avec les enseignants pour fixer une date d’atelier. Le service éducatif des Archives départementales de la Loire travaille également avec différents partenaires : le Comité d’activités nouvelles (CAN) faisant l’interface entre les Archives et les professeurs des écoles de la région stéphanoise. Il demande à chaque institution culturelle et éducative d’exposer brièvement dans un catalogue scolaire, les ateliers qu’elle peut proposer afin d’envoyer un programme aux établissements primaires. Peu après la rentrée scolaire, les écoles s’inscrivent auprès du CAN et c’est Alain PITIOT qui planifie tout au long de l’année la venue des classes. Les Archives départementales de la Loire travaillent aussi en partenariat avec l’école de la Mémoire qui organise en mai sur une semaine des ateliers autour de la Seconde Guerre Mondiale et de la Résistance. Plusieurs institutions sont alors contactées pour s’inscrire sur un thème donné en fonction de la journée choisie. Ainsi jeudi 22 mai, les Archives départementales de la Loire ont proposé un atelier de 20 minutes sur les prisonniers de guerre.

Le service éducatif des Archives départementales de l’Allier voit pour son bon fonctionnement, la coopération de plusieurs personnes. L’élément central de ce service et le responsable de son fonctionnement est Michel Durif, enseignant dans le secondaire et professeur relais de l’Education nationale. Il met en place les différentes activités pédagogiques proposées par les Archives départementales de l’Allier, en partenariat avec les enseignants des collèges ou des lycées du département. C’est auprès de lui que les enseignants prennent rendez-vous pour l’élaboration d’un atelier ou tout autre projet culturel ou artistique. Il a aussi pour rôle la mise en place des expositions. Les Archives départementales de l’Allier voient une réelle implication de leur professeur relais, c’est un service très dynamique ; la formation d’archiviste de Michel Durif est à mettre en avant. Le service éducatif voit aussi la participation d’autres agents notamment Christian Mollier, qui organise et réalise les visites de la structure proposées aux élèves, ceci permet à ces derniers de découvrir le bâtiment des Archives, les différents services qui le composent ainsi que le métier d’archiviste. Au sein des Archives départementales de l’Allier, à la différence des Archives départementales de la Loire, tenant à la taille de cette structure, il n’existe pas de personnel attaché spécifiquement au service éducatif. En effet chacun des agents peut être sollicité à un moment ou un autre au gré des compétences de chacun.

Quelques exemples d’ateliers éducatifs proposés dans l’Allier et dans la Loire

Malgré une différence d’organisation, il est bien visible cependant que les Archives départementales de la Loire et de l’Allier mènent à bien des projets similaires.
Ces deux institutions proposent des visites guidées de leur structure. Elles ont pour but de faire découvrir aux élèves le bâtiment des Archives, les différents services qui constituent cette structure, ainsi que les différents métiers de l’univers archivistique. Ces visites sont l’occasion pour les élèves de découvrir le patrimoine de leur département et elles sont aussi pour les agents, le moyen d’exposer les enjeux liées aux archives, notamment concernant la conservation des documents. Par exemple, dans la Loire, un atelier intitulé « Dr Papier » permet de découvrir le métier de restaurateur de documents.
Des ateliers « à la carte » sont également proposés : les enseignants sélectionnent un atelier en fonction du projet pédagogique étudié dans leur classe. Ainsi aux Archives départementales de la Loire, les enseignants peuvent opter un atelier sur les cahiers de doléances, le chemin de fer dans la Loire, le Furan, l’histoire de l’écriture. Aux Archives de l’Allier, les enseignants peuvent choisir entre l’étude des registres paroissiaux, du coup d’état de 1851 et également des deux guerres mondiales. Par exemple avec les registres paroissiaux, plusieurs pistes pédagogiques peuvent être proposées. Ces documents permettent d’analyser la démographie de l’époque et ses divers aspects, ainsi que les crises démographiques, et aussi d’étudier les métiers d’autrefois…
Les services éducatifs de la Loire et de l’Allier proposent également des expositions itinérantes, se déplaçant dans les collèges et les lycées des départements : elles sont proposées gratuitement aux établissements qui souhaitent les utiliser. Aux Archives de la Loire plusieurs thématiques sont abordées : 1914-1918 : la Loire au service des blessés, l’école d’autrefois. Dans l’Allier, les élèves peuvent découvrir l’Allier dans la Grande Guerre, le département de l’Allier dans la Deuxième guerre mondiale, L’édit de Nantes, de l’intolérance à la paix civile et religieuse…

Le Centenaire de la Grande Guerre au cœur de l’année 2014 dans les services éducatifs

L’année 2014 est marquée par le début des célébrations du Centenaire de la Grande Guerre. Que ce soit dans l’Allier ou dans la Loire, ce centenaire est au cœur des services éducatifs. Ainsi chacun a mis en place des projets différents.
Dans la Loire, la réflexion a pris forme fin 2012, début 2013. Dans son élaboration, la question était de savoir comment élaborer un projet à destination des scolaires et avec des documents propres aux Archives départementales de la Loire. L’objectif s’est donc orienté naturellement vers les registres matricules et pour sensibiliser les enfants à cette tranche d’histoire, il suffisait que les classes inscrites dans le projet travaillent sur le parcours d’un soldat de leur commune. C’est ainsi que le projet « 1914, cent ans après » est né. Il a obtenu le label de la Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale.
Pour expliquer et présenter cet objectif, un livret de l’enseignant a été édité et envoyé aux établissements scolaires (primaires, collèges et lycées). Pour les classes qui se sont inscrites, l’entreprise a abouti aux journées de restitutions qui ont débuté le jeudi 15 mai 2014. Tout au long de l’année, les scolaires devaient confectionner leur « carnet du jeune historien » en retraçant le parcours militaire d’un ou plusieurs soldats, en le replaçant dans son environnement familial (recensement, état civil), communal (photographie de la commune en 1914) pour donner de l’épaisseur à leur réflexion.
Lors des journées de restitution, les élèves ont présenté leur travail devant les conseillers généraux, le directeur académique et le délégué militaire de la région de Saint Etienne, puis ont participé à divers ateliers : exposition de matériels militaires, présentation d’uniformes de la Première Guerre Mondiale, lecture de lettres par la compagnie La Boztazzic. Ensuite l’ensemble des classes participantes par demi-journée ont déposé une gerbe au monument aux morts.

Figure 2 : Archives départementales de la Loire, photographie par Olivier  Rigot, présentation de matériel militaire le 15 mai 2014.

Figure 2 : Archives départementales de la Loire, photographie par Olivier
Rigot, présentation de matériel militaire le 15 mai 2014.

Aux Archives départementale de l’Allier, le Centenaire de la Grande Guerre est central au sein du service éducatif. En lien avec les enseignants, différentes activités pédagogiques ayant pour thème la Grande guerre et utilisant les documents de la Grande collecte se mettent en place. Michel Durif propose aux élèves de travailler sur les conditions de vie et de combats des soldats originaires de leur département. Les élèves se sont penchés sur des documents administratifs tels que le registre matricule pour ainsi établir une présentation du soldat (son âge, ses origines, sa profession avant sa mobilisation), mais surtout ils ont pu étudier des documents issus de la Grande collecte dans l’Allier. Ainsi les élèves ont examiner des documents emblématiques notamment des lettres souvent très nombreuses au sein des fonds déposés, ou des carnets rédigés par ces derniers durant les temps de repos. Ceci ayant pour finalité la rédaction d’un résumé sur les conditions de vie et de combats des Poilus (« toujours mouillé », « couverts de boue »… « le canon gronde toujours » « les obus tombent de tous côtés », « des gaz en tout genre »), leur faisant ainsi percevoir d’une autre manière plongé en plein cœur du conflit, ce que ce dernier a pu vivre, et également de percevoir par les réponses aux lettres, la situation à l’arrière. Le service éducatif collabore également à des projets culturels élaborés par les établissements scolaires du département, notamment une pièce de théâtre écrite par des élèves de 3ème, ayant pour thème différents aspects de la Grande guerre : la mobilisation, la fraternisation, les tranchées, la vie à l’arrière et le rôle des femmes, et utilisant les documents issus de la Grande Collecte pour l’élaboration du scénario.
Le Centenaire a également permis au service éducatif de créer de nouveaux panneaux pour les expositions itinérantes. En travaillant avec Michel Durif, j’ai eu l’opportunité durant mon stage aux Archives de participer à l’élaboration de nouveaux panneaux pour l’exposition l’Allier dans la Grande guerre. Par exemple, nous avons réalisé un panneau sur les prisonniers de guerre bourbonnais détenus en Allemagne, de par le croisement des sources administratives et des fonds de la Grande Collecte.

Notre chronique au-delà d’une simple présentation des services éducatifs de la Loire et de l’Allier avait pour but de souligner l’importance de ces services au sein des Archives départementales. Il est en effet capital de mettre en avant le fait qu’ils sont une partie de la « vitrine » des archives. La valorisation des archives auprès du jeune public est importante pour les différentes structures départementales, les élèves pouvant être considérés comme d’importants « vecteurs » pour le patrimoine.
A travers ces différents volets, tout concoure à offrir une meilleure visibilité d’un service qui rend l’Histoire vivante et accessible à tous.

Sabine BRUNHES (stagiaire aux Archives départementales de l’Allier), Marion RIVIERE (stagiaire aux Archives départementales de la Loire), étudiantes du Master Professionnel « Métiers des Archives » de Lyon 3, promotion 2013-2014.

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Actualités de l'ADAL, Chroniques de la promo, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s