« Un partenariat avec les collèges et lycées autour des archives des résistants » par Pascale Merle des Archives municipale d’Echirolles.

Les Archives municipales d’Échirolles ont conclu un partenariat concernant la valorisation des archives de la Résistance. A partir des années 2000, un travail de collecte de témoignages oraux a été mené auprès des survivants et des témoins de ces événements par l’association nationale des Anciens combattants de la Résistance (ANACR). Cette initiative est née du constat du manque de traces laissées par les anciens résistants, de moins en moins nombreux. La constitution de ces sources orales s’est faite autour d’un comité de pilotage qui a recueilli ces témoignages à Echirolles et à Eybens. Ce travail a été mené par une étudiante ayant déjà travaillé sur la Shoah. Les Archives municipales ont quant à elles, pu recevoir en dons des archives des anciens résistants ou des prêts pouvant être numérisés. Les entretiens se sont déroulés chez les personnes interviewées et ont porté sur les raisons de l’engagement de ces combattants de l’ombre, sur leur vie quotidienne durant ces années d’occupation. La transcription écrite des interviews a posé la question du degré de fiabilité du témoignage oral. Elle est alors contrôlée par un comité de relecture, assisté par des historiens. Ceci est un lourd travail, demandant environ 7 heures pour la retranscription d’un seul témoignage. Ces conditions ont justifié un partenariat avec le musée de la Résistance. Ces mois de travail ont été suivi de conférences de presse et de présentation des témoignages au public, ainsi que de la rédaction d’un ouvrage Mémoire vivante, paroles de résistants, autoédité par la ville d’Echirolles. Ce dernier est le fruit d’un travail collaboratif impliquant le Centre du graphisme d’Echirolles, des étudiants… le fil conducteur de cet ouvrage est l’engagement résistant. Un réel projet éducatif autour de ces sources orales est mené par les Archives municipales. Des lectures spectacles sont organisées au cours de l’année 2005, dans les classes de troisième, parfois en présence d’anciens résistants répondant aux questions des élèves. Un travail plus récent a été engagé avec un lycée du sud de l’agglomération grenobloise de par la dénomination du forum du lycée du nom de l’initiateur de cette collecte de témoignages oraux et surtout ancien résistant grenoblois Paul Rochon. Ce partenariat avec les lycées s’est poursuivie ensuite en salle de lecture puis également par une nouvelle collecte de témoignages oraux par les élèves eux-mêmes notamment auprès des proches de Paul Rochon, permettant ainsi la réalisation d’un court-métrage.

Aurélien Million, étudiant en Master 2 « Métiers des archives » de l’Université Lyon III

(promotion 2015-2016).

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Journée d'études, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s